Travail en contrat étudiant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Travail en contrat étudiant

Message  M_Pom2ter le Mar 15 Sep - 22:57

Voila, j'aimerais bien avoir un petit travail à côté des études, et je me demandais si vous aviez des idées vous, à part mcdo et quick ? J'en ai envoyé mais bon, ils ont plein de candidatures donc pas trop d'espoir...
Mais c'est vrai qu'à part ça, je vois pas trop où je peux chercher.
avatar
M_Pom2ter
Forumeur confirmé
Forumeur confirmé

Masculin
Age : 28
Messages : 161
Inscrit le : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Travail en contrat étudiant

Message  fanny le Mar 15 Sep - 23:29

Le cinéma, auchan, carrefour, la fnac, cultura, leclerc, les maisons de vieux.
avatar
fanny
Star du forum
Star du forum

Féminin
Age : 32
Messages : 6819
Inscrit le : 06/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Travail en contrat étudiant

Message  Invité le Mar 15 Sep - 23:31

La DTICE recrute toujours il me semble à la fac. L'annonce est sur le site de la fac.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Travail en contrat étudiant

Message  moscou.girl le Mer 16 Sep - 0:08

Kiabi, Cultura (mais c'est déja dit), Noodles je crois qu'il le font mais fait gaffe c'est au Smic hôtelier (donc mal payé), aprés j'étais chez kiabi et je prèfère encore les vieux tellement c'est l'horreur mais si je peux me permettre, le petit boulot pas trop mal (équipe sympa) c'est les journaux gratuits (Agence Intervalles), moi je faisais "sport" et même si c'est un peu dur ça l'est beaucoup moins qu'en caisse (perso je préfère le froid que tapper en caisse avec un chef à la con derrière)
Le bon plan de Toulouse, je trouve que c'est les baby sittings occasionnels, avec 2 ou trois familles qui te prennent un soir par semaine (en général soir de sortie ou de sport) tu peux te faire une coquette somme sans trop te "fouler", enfin perso mes familles sont méga sympa et quand j'ai besoin de taffer elles filent mon numéro à d'autres famille, en général le jeudi soir y'a de la demande y compris le samedi soir ou le dimanche soir (famille de sportif + jour de matches)
Couplé avec panneliste chez Pierre Fabre... (adm pannel Pierre Fabre pour le contact)
avatar
moscou.girl
Habitué(e) des lieux
Habitué(e) des lieux

Féminin
Age : 30
Messages : 735
Inscrit le : 16/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Travail en contrat étudiant

Message  Invité le Mer 16 Sep - 0:34

prostitution ? dealer ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Travail en contrat étudiant

Message  Jb le Mer 16 Sep - 11:47

Le vol tout simplement...
avatar
Jb
Membre actif
Membre actif

Masculin
Age : 27
Messages : 373
Inscrit le : 04/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Travail en contrat étudiant

Message  Invité le Mer 16 Sep - 11:50

restauration traditionnelle ou collective, tractage, tous les métiers d'aide à la personne, social (MAS, FAM, ...), animation si t'as le BAFA, ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Travail en contrat étudiant

Message  R2D2 le Mer 16 Sep - 13:57

hum a écrit:prostitution ?
tu te marres mais grâce à ça qu'on a parlé du Mirail sans évoquer le blocage:
La prostitution étudiante à l'heure des nouvelles technologies Eva Clouet
c'est l'un des seuls étudiants mémoires qui a été publié à grande échelle. cheers

d'après SUD « 40 000 étudiant(e)s se prostituent en France », gagner en une nuit ce que tes parents gagnent en un mois, il y a beaucoup de filles qui franchissent le pas.

R2D2
Membre actif
Membre actif

Masculin
Age : 87
Messages : 630
Inscrit le : 17/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Travail en contrat étudiant

Message  Invité le Mer 16 Sep - 14:05

où t'as vu que je me marrais ? Suspect

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Travail en contrat étudiant

Message  M_Pom2ter le Mer 16 Sep - 19:11

Merci les gens, je vais me prostitué alors je pense, flemme de faire mon cv
avatar
M_Pom2ter
Forumeur confirmé
Forumeur confirmé

Masculin
Age : 28
Messages : 161
Inscrit le : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Travail en contrat étudiant

Message  Invité le Sam 19 Sep - 17:37

En parlant de travail étudiant, j'ai une question :
je suis boursier, mais pas beaucoup, si je travaille plus de 3smic par an, j'apparais sur la fiche d'impot de mes parents (je crois que c'est à partir de 3600 euros, environ) et j'ai plus les bourses. Si je déclare à part, je disparais en temps qu'enfant à charge et je perds mes bourses ! Moi ça me fait rien de perdre les bourses mais par la même occasion, mon frère les perds aussi (je m'aperçois que c'est super grivois ...) et je crois que ça l'emmerderai pas mal ^^
Connaissez vous un moyen (a part au black, ou au black si vous connaissez des adresses :p) de gagner des sous en tant qu'étudiant sans que ça apparaisse sur la fiche de ses parents ?
(je m'attends à une réponse négative, mais on sait jamais !)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Travail en contrat étudiant

Message  Invité le Sam 19 Sep - 17:56

Tu peux apparaitre sur la fiche d'impôt de tes parents, et tu ne perdras pas forcément tes bourses.

Ensuite 3600 euros dans l'année faut les faire, et y a d'autres conditions à remplir, c'est plus compliqué que ça.
Moi je bosse à coté de la fac, et j'ai toujours été boursière. Mais bon si tu cumules les cours, le travail (bucher), plus le boulot, faut être fort pour avoir le temps de faire 3600 euros. (même les surveillants alors qu'ils sont bien payés, sont aussi boursiers)

Ensuite tes fréres et soeurs ne perdront pas les bourses, même si tu déclares ta feuille d'impot à part.
Ils pourront toujours faire une demande ! Juste que tu ne compteras plus comme "enfant étudiant dans le supérieur à charge des parents" mais bon, si tu as des points grâce à d'autres critéres ils ne perdront pas les bourses.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Travail en contrat étudiant

Message  Invité le Sam 19 Sep - 19:51

Bin justement on a calculé, si je gagne plus de 3600 ou si je déclare seul, on perd nos bourses, on est vraiment à la limite, si on rajoute 500 euros de revenus on perd tout ! (enfin on passe échelon 0)
Enfin je vais regarder cette mesure des ressources étudiantes de plus près, ptetre que j'ai loupé un alinéat ^^

edit: pas si compliqué que ça de dépasser les 3600, rien que l'été en vacation je me fais 2000 euros net !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Travail en contrat étudiant

Message  Léon le Sam 19 Sep - 22:15

R2D2 a écrit:
hum a écrit:prostitution ?
tu te marres mais grâce à ça qu'on a parlé du Mirail sans évoquer le blocage:
La prostitution étudiante à l'heure des nouvelles technologies Eva Clouet
c'est l'un des seuls étudiants mémoires qui a été publié à grande échelle. cheers

d'après SUD « 40 000 étudiant(e)s se prostituent en France », gagner en une nuit ce que tes parents gagnent en un mois, il y a beaucoup de filles qui franchissent le pas.

Faut arrêter avec ce faux problème. C'est juste un indicateur comme un autre de l'état de la précarité ambiante. Les étudiantes qui font ce choix ne sont vraiment pas les plus à plaindre, puisqu'elles ont une forte rémunération (on est loin du SMIC horaire), peuvent choisir leurs clients, et ont beaucoup de marge d'action une fois avec eux. En outre, ces derniers sont souvent paternalistes, et cherchent plus une compagnie ou une personne à qui se confier plutôt qu'une "simple travailleuse sexuel". En instaurant une espèce de relation de complicité, ils essaient de gommer l'image du recours à la prostitution. Ils sont dans une sorte de dénie.
On est très loin des filles d'Europe de l'Est, mise sur le trottoir en France ou en Espagne, ou la situation des africaines et asiatiques qui sont sous le coup des expulsions.
En plus, en terme de pénibilité, je ne sais pas qui est le plus à plaindre, un étudiant/e qui bosse à la chaîne ou un/e étudiante qui se prostitue (dans les dites conditions). Mais bon, en général l'extrême gauche est toujours aussi bloquée sur ces questions là, car trop attachée à une certaine morale, l'empêchant d'appliquer l'analyse matérialiste au champs des services sexuels (un ouvrier se prostitue aussi, car il vend sa force de travail au patronat). On retrouve cet éternel débat chez les féministes qui ne sont pas d'accord entre elles (en France, elles sont plutôt abolitionnistes).

Rue89 a écrit:Enquete
Prostitution étudiante : peu de chiffres et nombre de fantasmes
Par Marie Casabonne | CityCampus.fr | 26/04/2008 | 12H04

Au commencement, il y avait… le chiffre annoncé par le syndicat SUD-Etudiant sur un de ses tracts en 2006. Le syndicat parlait alors de « 40 000 étudiant-e-s condamné-e-s à la prostitution ». A l'époque, ce chiffre invraisemblable n'a que très peu été repris dans les médias. Le buzz est véritablement nélorsque, fin 2007, deux livres sur la prostitution étudiante sortent coup sur coup, chez la même maison d'édition, Max Milo.

Il s'agit du travail de mémoire de Master 2 de sociologie d'Eva Clouet, étudiante à la fac du Mirail de Toulouse, et du témoignage de Laura D., une étudiante qui a eu recours à la prostitution pour payer ses études. C'est là que les médias reprennent le sujet. En boucle, ou presque. Les deux auteurs enchaînent interviews et plateaux télé. Reportages et enquêtes se multiplient [y compris sur Rue89, qui a également interviewé Laura D., ndlr].

Sur un mur de Porto, en 2006 (fxtv.fr)

Ces deux publications présentent l'intérêt de constituer un témoignage vécu de la prostitution étudiante. Eva Clouet, dans « La Prostitution étudiante à l'heure des nouvelles technologies », se base sur des témoignages et des rencontres avec des étudiantes -et un étudiant- qui se prostituent.

Leurs motivations sont souvent les mêmes : un besoin d'argent pour payer leurs études, leurs loyers ou arrondir leurs fins de mois. La solution de la prostitution est souvent vue de manière temporaire, le temps de leurs études. Dans « Mes chères études », Laura D. raconte son expérience et la façon dont elle a gagné de « l'argent rapide mais pas facile ».

« J'accompagne des hommes, au moins une fois par mois, à des repas d'affaires »

C'est souvent derrière leur écran que les étudiants trouvent leurs rendez-vous. Les sites d'annonces fourmillent d'hommes qui cherchent une « masseuse occasionnelle » ou une jeune fille pour « faire le ménage en tenue sexy ». Elodie, étudiante de 22 ans, surfe sur les site d'annonces à la recherche d'un « mécène ». Elle est « escort girl » mais ne se prostitue pas, elle s'est jurée de « ne rien faire d'ordre sexuel » :

« J'accompagne des hommes, au moins une fois par mois, à des repas d'affaires ou des sorties culturelles. Je prends 200 euros pour quatre heures, ce qui n'est pas excessif. »

Mais si Elodie s'en tient à des « soirées d'accompagnement », d'autres, via leur blog ou petites annonces, vendent leurs massages ou leurs « services ». Pour une rémunération qui va de 100 à 400€ par heure.

Une réalité difficile à chiffrer

Selon le chiffre avancé par SUD étudiant, 40 000 étudiants auraient recours à la prostitution, ce qui représenterait 1 étudiant sur 57 ! Un chiffre invraisemblable. Selon la préfecture de police, le nombre de prostituées global en France serait compris entre 15 000 et 20 000. Parmi elles, les étudiantes représenteraient une proportion minime.

Selon François Rigal, président de l'Institut national de la prostitution, la prostitution étudiante reste un phénomène « marginal ». Ce que confirme l'Office central de la répression de la traite des êtres humains (OCRETH) :

« La prostitution étudiante est plutôt une activité individuelle et occasionnelle, (…) un phénomène très discret et difficilement quantifiable qui, de plus, n'est pas répréhensible. »

Mais alors, d'où sort ce chiffre de 40 000 étudiants prostitués ? SUD-Etudiant a depuis longtemps fait disparaître ce tract, et plus aucune mention de ce chiffre n'apparaît sur son site Internet. Le syndicat s'était en outre défendu en s'abritant derrière le rapport Dauriac de 2000, qui concernait la précarité des étudiants… mais ne contenait aucune information sur la prostitution.

Pour l'Institut national de la prostitution, le mythe de la prostitution étudiante relève plus de la « légende urbaine » que de la vérité :

« Il n'y a pas un phénomène de prostitution étudiante spécifique en France. Il y a par contre un phénomène de prostitution occasionnelle, favorisé par le web.

“Parmi ces occasionnelles, il y a évidement une part d'étudiantes, mais nous ne pensons pas que cette proportion soit supérieure à la proportion d'étudiantes dans la population.”

100 000 étudiants “pauvres”

Il n'y a jamais eu d'étude sur la prostitution étudiante à l'Observatoire de la vie étudiante (OVE). Mais en réaction à l'emballement de la presse à ce sujet, l'OVE a tenu à clarifier les choses le 24 janvier 2008 dans un communiqué de presse. L'OVE déclare qu'il n'y a aucune information et aucun chiffre établi à ce jour. Les chiffres globaux sur la prostitution sont eux-mêmes “à manipuler avec précaution”, reconnaît le ministère de l'Intérieur. Mais l'Observatoire de la vie étudiante rappelle :

“Une frange assez importante des étudiants (20%) vit dans des conditions délicates, au moins parce qu'ils sont amenés à travailler beaucoup, longtemps, et concurremment à leurs études, ce qui s'avère très préjudiciable à leur réussite universitaire. Les étudiants en situation de pauvreté grave et durable représentent, eux, 1,5% de l'ensemble.”

Selon le rapport Dauriac de 2000, 100 000 étudiants vivent en-dessous du seuil de pauvreté, chiffre qui semble toujours d'actualité si on croit les campagnes de l'Unef contre la précarité étudiante.

Tout le buzz autour de la prostitution étudiante aura au moins eu le mérite de mettre en lumière la précarité des étudiants. A quand des mesures pour y remédier ?
avatar
Léon
Star du forum
Star du forum

Féminin
Age : 31
Messages : 3907
Inscrit le : 01/04/2006
Formation : Histoire

http://www.wikiberal.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Travail en contrat étudiant

Message  R2D2 le Sam 19 Sep - 23:24

Léon a écrit:Les étudiantes qui font ce choix ne sont vraiment pas les plus à plaindre, puisqu'elles ont une forte rémunération (on est loin du SMIC horaire), peuvent choisir leurs clients, et ont beaucoup de marge d'action une fois avec eux.
Si on allait au bout de ton raisonnement, la prostitution étudiante serait la réponse à la précarité étudiante. Tu es intelligente et cultivée, tu offriras une adorable compagnie à des gentils hommes qui seront très reconnaissants envers toi.
Certes il y a des filles qui gagnent plus que leurs parents en ne travaillant que quelques soirées par mois, mais ça crée une dépendance à l'argent facile et ses étudiantes pourront difficilement se satisfaire de leur future rémunération quand elles entreront dans le monde du travail ordinaire. Laughing Laughing

R2D2
Membre actif
Membre actif

Masculin
Age : 87
Messages : 630
Inscrit le : 17/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Travail en contrat étudiant

Message  Léon le Dim 20 Sep - 0:08

Ne devenons jamais riche, l'on risquerait de prendre trop goût à l'argent... What a Face

Si les étudiant/e/s veulent se prostituer, c'est leur problème, personne ne leur a mis un flingue sur la tempe ou ne les a menacer de ne pas leur rendre leurs papiers ni de les tabasser.
C'est un choix de vie dans ce cas-ci. Il y a des hommes et des femmes qui aiment bien coucher pour le fun, autant que ça leur rapporte non? Après tout, il s'agit d'un service, de la même manière qu'un massage.
En outre, je poserais plutôt la question du mode de vie. Ont-elles/ils vraiment besoin d'autant de fric pour vivre et payer leur études. Entre la situation de précarité qui touchent de trop nombreux/ses étudiant/e/s, et ce qu'elles/ils gagnent, il y a un sacré fossé. Si c'est pour s'acheter le dernier portable à la mode, le dernier écran haute définition ou je ne sais qu'elle autre caprice de "consumateur/trice", je ne vois pas pourquoi l'on devrait s'apitoyer sur ces personnes.
Bientôt, certain/e/s vendront un rein à l'étranger pour pouvoir se payer une Z3.
Personnellement, je suis en faveur d'une sorte de RMI universel, afin que tout le monde puisse vivre dignement.
avatar
Léon
Star du forum
Star du forum

Féminin
Age : 31
Messages : 3907
Inscrit le : 01/04/2006
Formation : Histoire

http://www.wikiberal.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Travail en contrat étudiant

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum